ACCUEIL     NEWS      BIO      SAISON      GALERIE      CONTACT
Suivez Tom sur :
Tom Dillmann a tout donné à Budapest

Une nouvelle fois auteur d’un bel exploit en qualification, où il décroche une place sur la première ligne sous les couleurs de l’écurie EQ8 Catheram Racing, Tom Dillmann n’a une nouvelle fois pas été payé de ses efforts ce week-end lors des deux courses de GP2 disputées sur le Hungaroring. La faute à une stratégie ruinée par la voiture de sécurité le samedi, puis une manœuvre trop optimiste de la part de l’un de ses adversaires le dimanche.

Fort d’une première collaboration prometteuse à Hockenheim, Tom Dillmann se réjouissait de retrouver le circuit du Hungaroring de Budapest, où il avait signé la pole position l’an passé. A nouveau performant sur ce circuit dans l’exercice des qualifications, le pilote alsacien rate de peu la pole position, signant au final le deuxième meilleur chrono.

«  J’ai  rencontré un peu de trafic lors de mon premier tour lancé, et nous avons décidé de rentrer aux stands en attendant un tour plus clair, et ce fut un bon travail de mon ingénieur. J’ai pu tout mettre dans l’ordre au final, pour signer le deuxième temps. Après ma 4e place aux qualifications à Hockenheim il y a une semaine, c’est un bon retour en GP2... Maintenant il va falloir prendre un bon départ et je suis sûr que nous pourrons décrocher un bon résultat en course. »

Lors de la course 1 disputée le samedi, Tom prend un très bon départ et vire en tête au premier virage. En tant que pilote « ponctuel », il n’insiste pas quand le poleman Felipe Nasr attaque pour reprendre sa première place dès le virage suivant. Tom Dillmann perd encore une position quelques tours plus tard, se stabilise au troisième rang, puis commence à revenir sur les leaders après avoir préservé ses pneus lors de ce début de course. Mais l’entrée de la voiture de sécurité au 7e tour ruine déjà sa stratégie. A la relance, il est gêné par un pilote évoluant à un tour, ce qui lui fait perdre le contact avec les hommes de tête. Après s’être arrêté pour chausser des pneus tendres, et entamer une grosse remontée dans le peloton, Tom Dillmann voit son élan une nouvelle fois stoppé net avec une deuxième sortie de la voiture de sécurité, qui l’empêche de remonter. Il conclut finalement au 9erang de cette première manche, avec les points du meilleur tour en prime.

Le lendemain, pour la course 2, il prend un bon départ et conserve longtemps la 9e pour le gain de la huitième position, et le dernier point attribué, avec Adrian Quaiffe-Hobbs, il est tassé par ce dernier sur le vibreur en fin de course, ce qui l’envoie en tête-à-queue. Le Français abandonne alors que le pilote britannique est sanctionné pour sa manœuvre.

« Notre stratégie a été faussée par les neutralisations lors de la première course, sans cela, un podium était possible, j’aurais voulu décrocher ce résultat pour l’équipe. J’avais tout fait pour préserver mes pneumatiques en début de course, puis mes pneus tendres devaient me permettre de remonter dans les derniers tours, c’est dommage... »

« Dimanche, j’ai fait de mon  mieux pour préserver mes pneumatiques mais nous devons trouver encore de la performance. Nous avons une bonne voiture pour les qualifications qui nous permet de nous élancer des premières lignes, les résultats ne vont pas tarder à venir... »

« J’apprécie vraiment ma collaboration avec EQ8 Catheram Racing. Nous avons fait de bons progrès entre Hockenheim et Budapest, et je pense maintenant que nous savons quoi faire pour améliorer la voiture en course. Il s’agit pour moi d’un travail inachevé, et j’aimerais revenir en GP2 avec l’équipe, les aider a progresser sur le set-up course et vivre un week-end sans problème avec un peu plus de réussite... »