ACCUEIL     NEWS      BIO      SAISON      GALERIE      CONTACT
Suivez Tom sur :
Tom Dillmann impressionne encore à Hockenheim

Appelé par l’écurie EQ8 Caterham Racing pour disputer les deux courses de GP2 à Hockenheim (mais aussi à Budapest dans une semaine), Tom Dillmann a une nouvelle fois fait montre de ses facultés d’adaptation et de sa pointe de vitesse au volant de la Dallara-Renault de l’antichambre de la Formule 1. Mais divers faits de course ont empêché le jeune pilote français de tirer les dividendes d’un excellent quatrième meilleur chrono lors des qualifications.

Engagé à plein temps en Porsche Carrera Cup France cette saison, Tom Dillmann n’avait plus touché le volant d’une monoplace de GP2 depuis deux mois, et son podium à Barcelone avec Arden.

Après avoir repris ses marques avec la voiture lors des essais libres du vendredi à Hockenheim, le pilote alsacien s’illustre une nouvelle fois quelques heures plus tard lors des qualifications, à l’issue desquelles il enthousiasme sa nouvelle équipe avec un quatrième meilleur chrono.

« Nous n’étions pas au mieux lors des essais libres, explique-t-il. Mais il fallait me remettre dans le bain, et définir des axes de travail sur la voiture en vue des qualifications. Les modifications apportées aux réglages sont allées dans le bon sens, et nous avons pu signer un bon chrono. Même si je savais que la course serait une autre histoire, c’était déjà ça de pris. »

Le lendemain, Tom Dillmann ne pourra malheureusement défendre ses chances lors de la première manche : son moteur s’éteint sur la grille de départ, le contraignant à s’élancer en 26e  et dernière position. Ayant pu rattraper la queue de peloton lors d’une phase de neutralisation, le pilote français entame ensuite une belle remontée, jusqu’à la 12e place à l’arrivée.

« C’est dommage car sans ce problème nous aurions pu viser une place dans le top 5, voire le podium. Le rythme en course était tout de même bon, et je savais que nous pouvions viser un bon résultat lors de la seconde manche. »

La course 2 démarre sur une piste humide, mais s’asséchant. Avec ses pneus pluies, Tom Dillmann entame une nouvelle remontée, pour pointer à la troisième place ! Il stoppe pour chausser des pneus slicks, mais part en tête-à-queue lors de son tour de sortie, piégé par une portion encore humide de la piste. Reparti aux alentours de la 12e place, il accrochera finalement la 9e place à l’arrivée, tout juste en dehors des points.

« Encore une belle occasion de signer un bon résultat qui s’envole, poursuit Tom Dillmann. Sur le mouillé, la voiture marchait très fort et j’ai pu remonter pas mal de positions. Ensuite, je n’ai pas réussi à faire monter mes pneus slicks en température assez rapidement, et j’ai perdu la voiture dans le troisième virage alors que j’étais ressorti devant Stefano Coletti, le futur vainqueur. C’est rageant car je fais rarement des erreurs de ce genre, mais c’est comme ça... Ensuite j’ai pu encore reprendre des positions, terminant sur un bon rythme ».

« Si nous n’avons pu confirmer en termes de résultats, nous avons su nous montrer compétitifs tout au long du week-end. L’équipe EQ8 Caterham Racing a fourni un gros travail pour me permettre de m’intégrer et me confier une monoplace compétitive. Je sais maintenant que nous serons performants dans une semaine en Hongrie... »