ACCUEIL     NEWS      BIO      SAISON      GALERIE      CONTACT
Suivez Tom sur :
Tom Dillmann en vue au Mans

Une nouvelle fois impressionnant au volant de sa Porsche 911 GT3 Cup, Tom Dillmann a décroché la deuxième place de la course de Carrera Cup disputée samedi matin en ouverture des 24 Heures du Mans.
Depuis qu’il a été contraint de délaisser la monoplace pour la course en berline (hormis une pige étincelante en GP2 et son podium à Barcelone), Tom Dillmann s’est rapidement imposé comme l’un des hommes forts de la Porsche Carrera Cup française au sein de l'équipe RMS. Le Mulhousien, qui avait décroché une victoire dès son second meeting à Imola, découvrait ce week-end le « grand » circuit de la Sarthe pour une épreuve hors championnat, qui regroupait les meilleurs représentants de la Porsche Carrera Cup française et britannique ainsi que les champions de divers championnats nationaux, avec plus de soixante voiture au départ.

Une belle intelligence de course

Comme à son habitude, le jeune Haut-Rhinois s’est montré immédiatement dans le rythme, malgré sa totale méconnaissance du circuit. Longtemps en tête des qualifications, il se fait souffler la pole position lors des derniers instants de la séance.
Samedi matin, il perd deux positions dans les hunaudieres, avant que l’un des hommes de tête ne renonce sur crevaison. Troisième en vue de l’arrivée, il gagne encore un rang lorsque le leader, Kevin Estre, ne soit à son tour contraint à l’abandon dans le dernier tour. Il n’empêche, cette deuxième place est amplement méritée pour Tom Dillmann, qui a fait montre d’une redoutable pointe de vitesse et d’une belle intelligence de course.

Une envie de 24 Heures…

« Les qualifications ne s’étaient pas trop mal passées, explique Dillmann, même si j’ai raté la pole de peu pour avoir été gêné dans mon tour rapide. En course, j’ai suivi le rythme des leaders, même si un petit problème moteur m’a empêché d’aller vraiment à la bagarre. J’ai roulé avec ma tête, et ça a payé. Je remporte aussi la plus belle course de la saison en Carrera Cup France. Et puis, quel plaisir de rouler sur ce circuit… Les 24 Heures du Mans m’ont toujours fait rêver, et piloter ici m’a encore plus donné envie... »
english version