ACCUEIL     NEWS      BIO      SAISON      GALERIE      CONTACT
Suivez Tom sur :
Tom Dillmann, héros malheureux au Mans

Auteurs de débuts impressionnants en Porsche Carrera Cup ce week-end sur le circuit Bugatti du Mans, Tom Dillmann n’a pu récolter les résultats mérités, contraint de déclarer forfait suite à un problème technique dans la course 1, puis forcé de s’élancer de l’allée des stands au départ de la seconde manche.

En arrivant sur le circuit Bugatti, le pilote alsacien affichait une solide détermination, malgré sa totale inexpérience de la course en berline, après dix années passées à batailler en monoplace. Mais les séances de test tenues au Castellet, puis au Mans, avaient déjà démontré le potentiel du Mulhousien, qui fait déjà partie des hommes à suivre cette saison.
Confirmation lors de la première séance de qualification, où le pilote de l’écurie RMS signe le quatrième meilleur chrono, qui lui permettait d’envisager sereinement sa toute première course en Carrera. Malheureusement, un problème de valve du circuit d’essence sur sa 911 GT3 Cup l’empêchait même de prendre le départ !
« La voiture a fait 50 mètres, puis s’est arrêtée. Je n’ai même pas pu rejoindre la grille de départ... C’est exactement ce que je ne voulais pas. L’objectif était de prendre de l’expérience en course en peloton, au volant de la voiture, et marquer des gros points… C’était raté. J’ai suivi la course en spectateur, forcément frustré ».

Tom se remettait d’aplomb après ce coup du sort, et signait le 5e meilleur chrono de la seconde séance qualificative disputée le dimanche matin sous une pluie battante, confirmant son niveau de compétitivité dans toutes les conditions d’adhérence.
Mais c’est cette fois la pagaille d’avant-course qui allait ruiner sa journée. Alors que la pluie a cessé peu avant le départ, et que la piste commence à s’assécher, certains pilotes font le choix de partir en slick. La majorité des autres pilotes, qui avait fait le choix de partir en pneus pluie, change son fusil d’épaule à quelques minutes du départ, et se précipitent dans les stands pour changer monter des gommes pour le sec. Tom Dillmann opte pour cette alternative, mais le changement s’opère trop tard et, prise dans la bousculade, l’équipe RMS ne peut renvoyer à temps son pilote en piste. Ce dernier se voyant empêché de reprendre sa place sur la grille par le signal rouge lumineux au bout de la voie des stands. Une nouvelle frustration pour le Haut-Rhinois, contraint de s’élancer dernier, après la meute.
Le couteau entre les dents, la Porsche de l’écurie RMS remonte ses concurrents un à un, tournant 1 seconde plus vite que les hommes de tête. En 25 minutes, Tom est remonté à la 5e place, et c’est à cette position qu’il croise la ligne d’arrivée…

« La victoire était pour nous aujourd’hui. Nous tournions à un rythme élevé, avec quelques tours de plus le podium était en ligne de mire. C’est frustrant mais je n’ai rien à me reprocher, et nous avons montré que nous étions en mesure de jouer les premiers rôles cette saison. Dommage de ne pas marquer de points lors de la première manche car on a vu que ceux qui occupait les premières places du classement ne sont pas forcément les plus rapides. La saison n’est pas très longue et notre joker est déjà utilisé. Il va falloir prendre notre revanche à Imola, dans trois semaines… »

JBRracing-media